Des moments propices à la réflexion.

863
0
Partager:

Les musulmans, d’une manière légitime, sont en colère et sont épris de consternation. Persécuté et assassiné en Orient, criminalisé et déshumanisé en Occident. Nous avons vécu sous des décennies de colonialisme qui a conduit à des décennies de déclin interne.

Nous avons à peine le temps de respirer que nous sommes déjà confrontés à nos prochains défis et préoccupations.
Cependant se sentir submergé par les événements ne doit pas conduire à être abattu et désillusionné, et particulièrement si nous sommes conscients des leçons qu’Allah (Exalté soit-Il) nous donne à travers ces calamités.

La situation des musulmans est tel que nous n’avons pas de réel protecteur ou secoureurs, ni au Nord ni au Sud, ni à l’Est ni à l’Ouest. Les pays du monde musulman ne sont pas plus que des avant-postes coloniaux gérés par une classe politique totalement inféodé à l’Occident. En Occident, les musulmans ont du mal à concilier le fantasme de l’idéologie libérale avec la réalité de l’islamophobie en pleine ascension et la criminalisation étatique (basculement vers une forme d’Etat policier).

Mais alors, où les musulmans doivent-ils se tourner afin de pallier et améliorer leurs conditions ?

Ceux qui détiennent le pouvoir dans le monde musulman ont constamment démontré leur indifférence et leur traitrise. De même, faire appel aux gouvernements occidentaux et organisations internationales tout comme l’ONU étant responsable du chaos du monde musulman serait atteindre le sommet de la naïveté.

Ainsi le questionnement est le suivant : comment libérer la Palestine ? Comment pouvons-nous arrêter les massacres en Syrie ? Comment pouvons-nous libérer le monde musulman du carcan, des chaines du libéralisme économique ? Comment les musulmans en Occident vont-ils surmonter les conséquences horribles de l’hystérie parrainée par l’Etat ? Ces questions et bien d’autres exigent une réflexion sérieuse.

Il existe deux principales considérations à ce stade ; la première contenant les facteurs liés à notre condition interne ; la seconde comportant des facteurs externes expliquant, en substance, la façon dont l’Occident parvient à maintenir son emprise sur le monde musulman. Les sollicitations et appels dirigés aux institutions internationales existantes ont prouvé leurs futilités. Les changements recherchés par le biais de structures politiques plus localisées à entraîner que des aboutissements symboliques. Se rétracter et se désavouer de la politique n’a fait qu’encourager les agresseurs.

Mais alors, quels sont les outils qui demeurent à disposition des musulmans ?

La question fondamentale pour les musulmans est de savoir comment construire une base de pouvoir indépendante à partir de laquelle faire progresser une plateforme politique indépendante donnant naissance à des structures politiques indépendantes qui servent et protègent les musulmans à travers le monde.

En bref, voici les éléments pratiques à effectuer :

1. Changer radicalement la perception que nous avons de nous-même et la façon dont nous percevons notre dine. Nous sommes partie intégrante de la population musulmane globale, avec notre propre histoire, politique, langage et culture. Nous ne sommes pas des sujets coloniaux, ni une série de populations minoritaires.

2. Agir pour une renaissance intellectuelle islamique exhaustive. Non pas un ‘‘islam séculaire’’, apolitique ou toute forme ‘‘d’islam‘’ séparant le divin du temporelle.

3. Restaurer un pouvoir indépendant. Démonter l’héritage colonial dans le monde musulman, remplacer les individus et institutions préservant celui-ci. Ainsi donner vie à la vision politique émanant de l’islam. Le pouvoir existe déjà, il est juste dans de mauvaises mains. Plus facile à dire que faire, mais il n’y a aucun moyen de contourner ces réalités.

4. Comprendre et connaitre son ‘’ennemi’’. Pas de faux appels à l’universalisme, aux droits de l’homme ou au droit international. Les personnes qui sont à l’origine de ces institutions, sont ceux qui violent tous les principes humanistes, tout droit déclarée ou internationale. Assez de la crédulité.

5. Comprendre que les luttes des musulmans ‘’d’Orient’’ et ‘’d’Occident’’ sont les deux faces d’une même pièce. Notre présence même dans les pays Occidentaux est un résultat qui témoigne de l’héritage colonial dans le monde musulman. Ne jamais oublier que le sort des musulmans en Occident est inextricablement lié au sort de nos frères dans le monde musulman.

6. Remettre sa confiance exclusivement en Allah (exalté). Il est nécessaire de suivre son ‘’ennemi’’, jauger l’efficacité de nos propres actions. Mais rappelons-nous que l’univers appartient à Allah (exalté). Soyons intelligent, fier et courageux mais avec cela, plaçons toute notre confiance aux Seigneur des cieux et de la Terre.

Les moments que nous vivons et les épisodes qui se profilent à l’horizon sont difficiles et peu claires. Nous devons trouver des moments propices à la réflexion en vue de comprendre notre situation et ensuite plonger dans notre tradition islamique afin de trouver solutions et inspiration.

Partager: