la pensée défaitiste: « vous causer des ennuis »

1341
0
Partager:

Certains pensent :

Je ne peux pas parler ou me dresser contre l’injustice, la discrimination et la montée de l’islamophobie dans la société qui est aidée par les politiques du gouvernement car ce serait rendre la vie difficile aux musulmans vivant en Occident.

Par conséquent, nous ne devrions pas parler au gouvernement des préoccupations de la communauté musulmane.

C’est un syndrome du défaitiste définie dans le dictionnaire Larousse:

  • État d’esprit de ceux qui ne croient pas à la victoire et qui préconisent l’abandon du combat.
  • Manque de confiance en soi ; pessimisme systématique.

Cette pensée suppose que les musulmans en restent calme, docile et dans un état de soumission, tous les problèmes nationaux et internationaux impliquant l’Islam et les musulmans seront alors résolut, disparaîtrons en quelque sorte.

 

A ce type de pensée, nous pouvons répondre comme suite :

Personne ne peut vivre sa vie sans soulever une certaine inquiétude(s) sur des points qu’ il / elle croit importants . Tant que l’on fait cela, on « trouble » pour ainsi dire. Donc, nous avons tous à le faire, et le devons parfois, dans le cas de l’injustice, la discrimination et la montée de l’islamophobie, les musulmans vont monter au front et exposer l’agenda derrière elles, même si cela engendre de l’agitation ou cause des troubles pour les objectifs suivants:

I La vérité

II l’intégrité de la communauté musulmane

III la préservation de la communauté musulmane

IV l’islam est trop importante et trop grand pour perdre.

 

Ce genre de pensée suppose également que la dissidence musulmane contre le gouvernement provoque la division nationale et de l’hostilité. Dans les deux cas, cependant, il néglige le fait que la pression de la communauté contre l’islam et les musulmans est causée par de nombreux autres facteurs tels que:

I La politique étrangère d’invasion, l’occupation et la militarisation (en particulier du monde musulman);

II la propagation par les médias de récits du gouvernement de la «menace islamique»;

III la politique du gouvernement qui dégrade la cohésion entre les autres communautés religieuses et les musulmans, etc.

 

 

Partager: