le drapeau (al-liwa) et la banniere (ar-raya) en islam

2961
0
Partager:

Certains musulmans avancent qu’Il n’y a pas de références sur les bannières du messager Muhammad (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) concernant la couleur ou la forme. Il a été confirmé que le Prophète Muhammad avait une bannière noire et parfois blanche ainsi que certaines qui étaient jaunes. Il n’a pas été confirmé que le Prophète Muhammad (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) avait écrit quelque chose sur ces bannières comme certains ont avancé, et ce qui a été rapporté par Ibn Abbas que la bannière du Prophète Muhammad comportait : ‘’La Ilaha Illa Allah, Muhammad Rassoul Allah » est un Hadith vide (batil) comme disent les savants. »

Premièrement : La couleur de la bannière et du drapeau : Les preuves, Sahih et Hasan Shahih,[1] qui nous ont été narrées montrent que la bannière est blanche et le drapeau est noir :

An-Nasa’i a rapporté dans son livre al-Sunan al-Kubra ainsi que at-Tirmidhi citant Jaber que le Prophète Mohammed sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam « est entré à la Mecque avec sa bannière blanche». Ibn Abi Shayba a rapporté dans son Musannaf en citant Amra, laquelle a dit : « la bannière du Prophète Muhammad sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam était blanche ».

 أخرج النسائي في سننه الكبرى، والترمذي عَنْ جَابِرٍ، أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ «دَخَلَ مَكَّةَ وَلِوَاؤُهُ أَبْيَضُ». وأخرج ابن أبي شيبة في مصنفه عَنْ عَمْرَةَ قَالَتْ كَانَ لِوَاءُ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَبْيَضَ

Ahmad, Abou Dawoud et an-Nasa’i dans son livre al-Sunan al-Kubra ont rapporté citant Younus ibn Obeid, l’esclave de Mohammad Bin al-Qassem, lequel a dit ‘’Mohammad Bin al-Qassem m’a envoyé à al-Baraa bin Azeb pour lui demander comment était le drapeau du Prophète Muhammad sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam ? Il a dit : « c’était un carré noir de Namirah. »’’

أخرج أحمد, وأبو داود, والنسائي في سننه الكبرى عن يونس بن عبيد مولى محمد بن القاسم, قال: بعثني محمد بن القاسم إلى البراء بن عازب يسأله عن راية رسول الله صلى الله عليه وسلم ماهي؟ فقال: كانت سوداء مربعة من نمرة».

At-Tirmidhi et Ibn Majah ont rapporté en citant Ibn Abbas lequel a dit : « Le drapeau du Prophète Mohammad sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam était noir, et sa bannière était blanche».

أخرج الترمذي وابن ماجه عن ابن عباس قال:كانت راية رسول الله صلى الله عليه وسلم سوداء, ولواؤه أبيض

Al-Baghawi a rapporté dans Sharh al-Sunnah en citant Amra qui a dit : « … la bannière du Prophète Mohammed (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) était blanche, et son drapeau était noir ».

 وأخرج البغوي في شرح السنة, عن عمرة, قالت: … كان لواء رسول الله صلى الله عليه وسلم أبيض, وكانت رايته سوداء

 

Deuxièmement: En ce qui concerne le fait qu’il était jaune. Le hadith d’Abu Dawud et al-Baihaqi contient un problème dans son sanad (chaîne de la narration), le voici :

‘Uqbah bin Mukram a rapporté d’après Salam bin Qutayba al-Sha’iri d’après Shu’ba, d’après Simak, d’après un homme de sa tribu, d’après un autre parmi eux qui a dit : «j’ai vu la bannière du Prophète Mohammed sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam jaune». Et comme vous le voyez, il y a deux inconnues dans le sanad (chaîne de narration) du Hadith, il est donc faible.

حدثنا عقبة بن مكرم, حدثنا سلم بن قتيبة الشعيري, عن شعبة, عن سماك, عن رجل من قومه, عن آخر منهم قال: رأيت راية رسول الله صلى الله عليه وسلم صفراء

 

Troisièmement : Quant à ce qui a été rapporté que le drapeau d’Ali (radiyallahu anhu) le jour de Siffeen était rouge écrit dessus « Mohammad Rassoul Allah » et qu’il avait un drapeau noir. Il est clair que ce n’est pas un Hadith du Prophète Mohammad (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) mais l’action d’un Sahabi. En plus de cela, la narration elle-même dit : « et il avait un drapeau noir » et comme on le sait, seuls les Hadiths du Prophète Mohammad (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) sont approuvés.

 

Quatrièmement : Concernant la couleur du drapeau du Prophète Mohammad (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) et la couleur de sa bannière, c’est-à-dire le drapeau et la bannière officiels de l’État.

Ainsi certaines tribus prenaient un drapeau avec une couleur spéciale dans leurs guerres pour se distinguer, cela est permis. Par exemple, l’armée d’al-Sham peut prendre en guerre un drapeau avec une couleur différente en plus du drapeau noir, et l’armée d’Egypte peut prendre aussi un drapeau avec une couleur différente en plus du drapeau noir, etc. Ceci est de l’ordre du permissible (Mubah).

Il est rapporté par at-Tabarani dans al-Kabeer d’après Mazeeda al-Abdi, lequel a dit : « Le Prophète sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam a noué les drapeaux d’al-Ansar et les a faits jaunes. »

وقد ورد عند الطبراني في الكبير عن مزيدة العبدي, يقول: إن النبي صلى الله عليه وسلم عقد رايات الأنصار فجعلهن صفرا

Il est rapporté par Ibn Abi Asem dans al-Aahad et al-Mathani d’après Kurz bin Sama qui a dit : « … Et le Prophète sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam a noué le drapeau rouge de Bani Suleim » démontrant ainsi que cela est de l’ordre du permis (Mubah).

وكذلك ورد عند ابن أبي عاصم في الآحاد والمثاني عن كرز بن سامة قال: … وإن النبي صلى الله عليه وسلم عقد راية بني سليم حمراء

 

Cinquièmement : Ce qu’il y a d’écrit :

Il a été relevé par at-Tabarani dans al-Awsat ce qui suit : Ahmad bin Rashdine a rapporté que Abdul Ghaffar bin Dawud Abu Saleh al-Harrani a dit : Hayyan bin Obeidillah rapporte que Abu Mijlaz Laheq bin Humeid d’après Ibn Abbas, a dit : « Le drapeau du Messager d’Allah sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam était noir et sa bannière avait comme écriture : La Ilaha Illa Allah ». Ce Hadith n’est pas raconté par Ibn Abbas sauf par cet isnad (chaîne), et il est exclusif à Hayyan bin Obeidillah.

فقد أخرج الطبراني في الأوسط قال: حدثنا أحمد بن رشدين قال: نا عبد الغفار بن داود أبو صالح الحراني قال: نا حيان بن عبيد الله قال: نا أبو مجلز لاحق بن حميد, عن ابن عباس قال: «كانت راية رسول الله صلى الله عليه وسلم سوداء ولواؤه أبيض, مكتوب عليه: لا إله إلا الله محمد رسول الله »لا يروى هذا الحديث عن ابن عباس إلا بهذا الإسناد, تفرد به:. حيان بن عبيد الله

 

L’avis sur Hayyan bin Obeidillah diffère dans les documentations :

  1. Ibn Hibban l’a mentionné dans al-Thiqat, et ce qui suit figure dans son livre al-Thiqat Volume 6/230 : «7491 – Hayyan bin Obeidillah Abu Zuhair l’esclave de Bani Odai nous rapportait d’après Abu Mijlaz et son père, ainsi que Muslim bin Ibrahim et Musa bin Ismail rapportait de lui »
  2. al-Thahabi l’a mentionné dans son livre Mizan al-I’tidal (623/1) : « 2388 – Hayyan bin Obeidillah, Abu Zuhair, cheikh de Busra d’après Abi Mijlaz. Al-Bukhari a rapporté : al-Salt avait mentionné sa confusion »

Al-Salt est bin Mohammad Abu Hammam, et Abu al-Hajjaj l’a mentionné dans son livre, Tahtheeb al-Kamal fi Asmaa al-Rijal 79/2. Il a dit : « Abu Hammam al-Salt bin Mohammad al-Kharki est de Kharek, une île dans la région du Golfe près d’Oman, et al-Bukhari avait rapporté de lui dans al-Sahih. »

En raison de sa confusion dans les hadiths dû à sa vieillesse, al-Uqeili l’avait considéré parmi les narrateurs faibles dans son livre al-Dho’afa ‘al-Kabir 319/1 en disant : « Hayyan bin Oeidillah Abu Zuhair est de Busra […] Et Adam bin Musa a rapporté qu’il a entendu al-Boukhari dire : Hayyan bin Obeidillah Abu Zuhair a été mentionné par al-Salt comme confus dans sa narration (mélangeant les hadiths) … »

Al-Thahabi a dit à propos de lui dans son livre al-Mughni fi ad-Do’afaa 198/1 : «Hayyan bin Obeidillah Abu Zuhair al-Basri d’après d’Abou Mijlaz n’est pas fiable ».

Par conséquent, il a une divergence à son propos certains le considérant fiable et d’autres le considérant de ceux qui sont faibles parce qu’il est devenu confus en étant vieux.

Il semblerait donc que quand il est devenu vieux, il a commencé à se confondre. Cependant, la question est l’écriture de « La Ilaha illa Allah Mohammad Rassoul Allah » sur le drapeau et la bannière. En mélangeant les hadiths, cela n’affecte pas le contenu de l’écriture, particulièrement parce qu’il y a deux narrateurs fiables dans le sanad (chaîne de narration) entre lui et le Prophète (sallā Allāhou ʿalayhi wa-salam) : Abu Mijlaz Laheq bin Hameed et Ibn Abbas. Ainsi nous avons adopté l’écriture des deux Shahada sur le drapeau et la bannière.

 

Cette article est extrait d’une réponse a une question a l’éminent savant et homme d’état sheikh ‘ata bin khalil abu Rashta.

 

[1] Nominations qui se rapportent au sérieux et à la mémoire des rapporteurs. Hassan Sahih est une nomination propre à at-Tirmidhi.

Partager: