Le 3 mars 2017, marque la 93e année depuis l’abolition du Khilafah

1856
0
Partager:

Le premier état islamique a été établi par le Prophète Mohammad ﷺ lui-même, à Madina al-Munawara au 7ème siècle. Fondé sur le monothéisme, il unit les gens de couleurs et de croyances différentes et éradiqua l’inégalité de statut. Finalement, il fut adopté par de nombreuses nations et de multiples peuples. A son apogée, il s’étendait du Maroc et en passant par l’Espagne à l’ouest jusqu’aux Philippines à l’est, aux pieds des Steppes du Khorassan au nord et dans les jungles du Congo actuel au sud. Le khilafah était devenu la superpuissance mondiale.

Les puissances coloniales occidentales se sentaient menacés par l’expansion et la puissance de l’État al Khilafah et ainsi ils ont commencé à comploter un plan contre celui-ci. Ils ne s’apaiseront qu’à sa disparition. Avec l’aide de leurs agents, ils ont réussi à détruire l’entité du Khilafah, le 3 Mars 1924. La perte du leadership collectif de la Ummah mondiale, l’a rendu vulnérable et sans défense contre les nombreux défis qui ont émergé dans les décennies qui ont suivis.

Avec le 93e ‘anniversaire’ de la fin du Khilafah, il est maintenant un terme des plus ordinaires, mondialement connu en raison de la résurgence des musulmans qui cherchent à revenir à la politique islamique. Malgré le projet colonial qui visait à détruire l’Islam en 1924, le Khilafah a survécu le nationalisme arabe, le ba’thisme et de nombreux dictateurs. Les nations artificielles crées par les colonialistes occidentaux pour les pays musulmanes afin qu’ils s’identifient  avec, sont maintenant en train de fondre dans les sables dans lesquels ils furent dessinés.

Aujourd’hui, les musulmans du monde entier sont reliés à la Ummah mondiale et commencent à voir à travers le concept artificiel des Etats-nations comme le moyen de facto de l’organisation du monde. Malgré le projet colonial qui sert à distancier les musulmans du Khilafah; les Musulmans embrassent l’idée jour après jour. Ceci est la raison pour laquelle l’Occident continue, dans son projet colonial, d’inculquer les dirigeants dictateurs pour supprimer l’appel au Khilafah et afin d’arrêter les flammes du changement qui brûlent à travers les terres musulmanes.

La Ummah a été dans une  réception totale de la culture, des systèmes et de la gouvernance occidentale depuis des décennies et a vu, de première main, leurs conséquences désastreuses. Le déséquilibre de la richesse mondiale, les problèmes climatiques, le déficit politique, la dette, la pauvreté et le chaos social ont montré à la Ummah, ce n’est pas que la nation musulmane mais le monde entier qui a besoin d’une civilisation alternative. De plus la crise des réfugiés à la suite de guerres dans les pays musulmans, l’abattage de la Syrie, l’abus et la thésaurisation de nos richesses  par les monarques, dictateurs, dirigeants et les familles corrompus figurent parmi les  nombreux défis auxquels la Ummah est confrontée.

L’anniversaire de l’abolition du Khilafah en 2017, a lieu alors que l’hégémonie mondiale de la démocratie séculaire continue son règne, qui est en décomposition au niveau de ses racines. Il a lieu avec l’Occident ayant échoué lamentablement à convaincre les musulmans de leur mode de vie. Il a lieu avec la Ummah mondiale à la recherche d’un changement réel et un retour à son dine. Cette réalité géopolitique place le Khilafah, comme le plus grand défi à l’ordre mondial existant depuis l’effondrement de l’Union soviétique. C’est aussi un moment sans précédent pour l’émergence d’une civilisation alternative.

Le Khilafah est non seulement un état pour les musulmans, mais un état pour tous les Hommes qui mettra fin à la migration massive de personnes en raison de la colonisation, il apportera une civilisation alternative pour tous les Hommes. Le système économique du Khilafah est centrée autour de la circulation de la richesse, de s’assurer que les besoins fondamentaux de tous ses citoyens sont réaliser et ne permet pas l’accaparement des richesses par l’élite. Il a un système de décision transparent qui rend obligatoire le rendement de compte de l’administration qu’il s’agit d’un individu ou à un niveau institutionnel. Et Il dispose d’un système social qui assure que les relations entre les personnes sont construites sur le respect mutuel, des bonnes actions et la mise en œuvre des règles islamiques dans tous les aspects de la vie quotidienne.

Le Khilafah, en tant que civilisation alternative, harmonisera la relation entre l’Homme et la technologie et ne sera pas prise en otage par des sociétés qui utilisent les droits de propriété intellectuelle pour hâter le progrès. Tandis que les masses perdent la confiance en leurs politiciens et le processus politique, le Khilafah introduira une nouvelle politique construite sur des fondations solides qui ne changent pas avec le vent. Ce Khilafah sera vraiment une civilisation où les gens affluent et ne seront pas déplacés à cause de la tyrannie et de l’oppression

Nous encourageons tout le monde à contribuer à la sensibilisation de notre histoire glorieuse et le désir de vivre sous un Khilafah rachidah (juste et bien guidée) dans le monde musulman une fois de plus.

Qu’Allah (swt) accorde à la Ummah de Muhammad ﷺ une victoire éclatante.

Partager: