Le problème du hijab en Occident (1/3): L’origine du problème

1232
0
Partager:

L’origine du problème

La société occidentale connaît, en dépit de sa grandeur et unité apparente, une crise profonde, une crise qui secoue ses fondements et menace son existence. La confiance de beaucoup d’Occidentaux dans le credo capitaliste et de son système est atteinte. Le capitalisme a été incapable d’apporter le bonheur à l’humanité, il n’a pas été en mesure de résoudre les problèmes de l’humanité. Cette crise se manifeste dans de nombreux domaines, aussi bien dans le domaine intellectuel et économique que sur le plan sociétal et politique.

Sur le plan intellectuel, on constate au sein des populations, une forte opposition contre le modernisme et de ce qu’il englobe : le capitalisme et son système démocratique. A partir de ce mouvement d’opposition la perception de la corruption du capitalisme, et du système résultant du capitalisme a augmenté.

De ce mouvement d’opposition la corruption de la pensée capitaliste et la futilité de son mode de vie s’est développé  dans les sociétés occidentales.

Ce mouvement, ‘ le postmodernisme’, est représenté au sein d’une tendance d’intellectuels qui expriment de l’incrédulité aux valeurs dominantes et les critères utilisés en Occident.

Sur le plan économique en raison de l’avarice, des prix élevés, du monopole, de l’hégémonie d’une minorité sur les ressources des peuples, et de l’augmentation du chômage, des voix s’élèvent appelant à la dissolution totale ou partielle du système économique capitaliste. Le milliardaire George Soros considère la crise économique mondiale comme étant l’un des signes du déclin du monde libre.

Sur le plan sociétal, on observe que la propagation de la sensualité et des dépravations, le décapage des vertus, l’utilisation des drogues, l’augmentation de la criminalité, et la rupture des relations familiales, est comme un ver qui ronge une poutre en bois.

Sur le front politique national des courants nationalistes de droite se sont développés avec de l’hostilité envers les étrangers, en particulier envers Musulmans, sans le cacher, et ils ont embarrassé de nombreux gouvernements.

Pour toutes ces raisons, l’Occident a éveillé ce qu’est appelé le problème « du voile », puis s’est attaqué à l’idéologie islamique, et mis en évidence cette question de telle sorte qu’il est devenu une affaire quotidienne dans les médias occidentaux et dans les conversations quotidiennes des gens normaux.

Certains gouvernements occidentaux ont interdit le port du voile entièrement, d’autres partiellement. En exposant et remuent le problème du voile, les gouvernements occidentaux ont réalisé de nombreux gains, y compris les suivants :

Premièrement, ils sont parvenus à traiter le problème l’identité dans les sociétés occidentales en poussant à la confrontation avec l’Islam et en présentant l’islam comme un épouvantail menaçant les normes et les valeurs de la société occidentale. Le Sécularisme est présenté comme un fondement dans la psyché de ses partisans, et par le sécularisme les sentiments des peuples furent alimentés, en présentant le sécularisme comme l’unique identité des peuples occidentaux, et en considérant sécularisme comme l’un des mérites du modernisme.

Le modernisme qui est plongé dans un conflit avec les idées du Moyen Âge, bien évidemment ces idées du Moyen Âge, sous-entend les idées de l’Islam.

Deuxièmement, les gouvernements occidentaux en général, et le gouvernement français en particulier, ont réussi à détourner leurs peuples des problèmes réels. les problèmes économiques et sociaux qui ne sont pas résolus, sont oublier en préoccupant les peuples par des questions sur le port du voile et d’autres problèmes similaires.

Troisièmement, les gouvernements occidentaux en général, et le gouvernement français en particulier, ont gagné en popularité. Ceci est grâce à leur position dure contre le port du voile. En effet, ils ont navigué sur la vague de la haine contre l’Islam dans les sociétés occidentales, en sachant réconforter ceux qui souffrent à la peur de l’islam (islamophobie). En s’établissent durement contre le vêtement islamique, ces gouvernements confirment ces sentiments, et ils accentuent leur intervention décisive.

Quatrièmement, les gouvernements occidentaux en général, et le gouvernement français plus précisément, sont parvenus à obstruer les partis populistes nationalistes de droite croissants en les privant de votes par la prise de position contre le vêtement islamique et d’autres problèmes qui atteignent les musulmans. Ils ont acquis les opinions des parties de la droite nationaliste. Des partis dont l’idéologie est basée sur l’idée que les étrangers causent de nombreux problèmes au sein des sociétés de l’Occident.

Cinquièmement, les gouvernements occidentaux sont parvenus en se penchant sur le problème du vêtement islamique, de créer un problème de la présence des musulmans dans les pays occidentaux, et faire considérer cette présence comme une menace pour la société occidentale. En adoptent les lois contre la tenue islamique, sans aucune réaction de la part des musulmans, ils ont ouvert la voie à adopter de nouvelles lois qui visent à effacer complètement l’identité islamique et l’arrière-plan culturel des musulmans.

Sixièmement, les gouvernements occidentaux se sont penchés sur le problème du vêtement islamique et ont réussi à diviser les musulmans en deux groupes; les soi-disant modérés et les dits extrémistes. Puis ils ont présenté les extrémistes comme ceux qui défendent le port du voile, et ils ont présenté les modérés comme les défenseurs de l’interdiction, afin de minimiser la réaction des musulmans. Ainsi, ils ont transformé une bataille entre les musulmans et les décideurs en une lutte des extrémistes contre les modérés ; une lutte entre les musulmans eux-mêmes.

De la sorte, les Occidentaux diluent les problèmes des musulmans, en mettant en évidence les contradictions entre eux. Et ils soulignent aussi leur objectif, la destruction de la personnalité islamique, et l’effacement de leur identité culturelle.

Ce sont les causes qui sont à l’origine du problème du voile islamique en Occident. Nous pouvons les dissocier en deux catégories principales. Une catégorie est fondée sur le fait que le hijab vient de l’Islam, autrement dit, l’islam est la cible et pas le couvre-chef, l’islam qui doit être effacé de l’esprit et de la psyché des musulmans. L’autre raison est qu’il est utilisé comme moyen par lequel du gain politique peut être atteint pour certains partis politiques, en d’autres termes, un moyen de gagner des votes quand une crise politique se pose.

 


Ce texte est un extrait du livret publié par Hizb-ut-Tahrir Europe en 2004: ‘Le problème du hijab en Occident: ses causes et ses solutions’

Partager: