s’incliner aux oppresseurs – réflexion sur le verset

1679
0
Partager:

L’oppression se manifeste en plusieures formes, certaines explicites et d’autres plus subtiles. Allah nous a prevenu de toute implication – meme implicite – dans des formes d’oppression. Que sont donc les parametres d’une tel oppression afin que nous ne soyons pas de ceux qui potentiellement contribuent à l’oppression.

L’oppression est consideré comme quelque chose de grave en islam. Il y a de nombreux versets dans le coran qui nous avertissent de ne pas commettre de l’oppression. A partir d’un hadith du messager (saw), nous savons qu’Allah répond certes a l’invocation de l’opprimé. Allah fait monter l’invocation de l’opprimé au-dessus des nuages, et les portes du ciel lui sont ouverts, et Allah dit ‘Par ma Majesté, je te soutiendrais, même si ce sera après un délai’ (Tirmidhi)

Malgré, qu’aujourd’hui nous vivons dans un monde ou l’oppression est tellement propagé que nombre d’entre nous consciemment ou inconsciemment y sont impliqué. De nombreux privilèges dont nous jouissons viennent au détriment d’un tiers, quelque part dans le monde. Des gens travaillent dans des ateliers avec des revenues bas et dans des conditions déplorable, pour que nous puissons nous vetir d’habilles de marques couteuses. Des enfants en Afrique travaillent comme des esclaves afin que nous puissions avoir des batteries dans nos smartphones. Des gens sont victimes de trafique afin de travailler pour peu ou sans revenue dans des plantations de café afin que nous puissions jouir de notre café du matin.

Le Fiqh relaté a cette question, si nous pouvons toujours nous vêtir de ces vêtements, utiliser des smartphones ou boire du café est vue la réalité sombre du monde actuel une question importante et doit être recherché. Les différents niveaux ‘d’assistance dans le péché’ et leurs prescriptions furent discuté par nos fuqaha (pluriel de faqih) et nous devons s’y familiariser.

Cependant, le point que nous cherchons à établir est plus générique. Dans sura hud verset 113, Allah interdit toute inclinaison aussi minime soit-elle envers les oppresseurs:

وَلَا تَرۡكَنُوٓاْ إِلَى ٱلَّذِينَ ظَلَمُواْ فَتَمَسَّكُمُ ٱلنَّارُ وَمَا لَڪُم مِّن دُونِ ٱللَّهِ مِنۡ أَوۡلِيَآءَ ثُمَّ لَا تُنصَرُونَ 

Et ne vous penchez/inclinez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus. (s. hud v. 113)

L’imam Suyuti explique ‘l’inclinaison’ que ce verset interdit comme:

« Ne vous inclinez pas aux oppresseurs, par de l’affection ou de l’admiration, ou en montrant de la satisfaction pour leurs action » (Tafsir al-Jalalayn).

Le mufti Muhammad Shafi’ Usmani rapporte une explication plus élaborée:

« Apres l’ordre de se tenir ferme, il fut dit « et n’outrepasser (taTghaw) pas les limites ». Ce mot est une dérivation du nom verbal: Tughyan qui signifie d’outrepasser les limites, ce qui est à l’ opposé de se tenir ferme. L’affirmation positive de se tenir ferme ne fut pas considérée suffisant, son aspect négatif, celle de l’interdiction fut clarifié directement. Ceci établie le sens du verset: ‘n’outrepasser pas les limites d’Allah et son Messager – dans les croyances, les actes d’adoration, les transactions, la morale etc. – car l’issue est du désordre et de la corruption dans la vie matériel et religieuse.

Afin de préserver les Hommes du désordre et de la corruption, une autre ligne de conduite fut fournie dans le deuxième verset (113): ‘et ne vous inclinez pas envers les injustes, …’. Le mot « laa tarkanu » proviens du nom verbal: rukun qui signifie une légère inclinaison vers une coté tout en ayant confiance et de l’approbation envers ce côté. La signification de ce verset est donc: celui qui est participant dans l’injustice ou l’oppression ruine sa vie, mondaine et l’au dela. C’est un fait que tout le monde connais, mais le fait que simplement s’incliner a l’oppresseur, ou avoir confiance en lui, risque aussi de faire jeter une personne dans les fonds de l’enfer. »

Que signifie donc s’incliner, que disent les sahabas et la tabi’ien?

Qatadah dit: « n’ai pas d’amitié avec l’oppresseur et ne suis pas ce qu’il te dit, n’accomplie pas ce qu’il te dit »

Abu al ‘Aliyaah: « ne soit pas satisfait de tout ce qu’ils accomplissent »

‘Ikrimah: « ne t’assied pas dans la présence des oppresseurs »

Qadi Albaidawi: « les suivre dans leur apparence, mode de vie, tombe toutes sous cette prohibition. »

Al-awza’i: « Personne est plus détesté auprès d’Allah que le savant, qui pour des intérêts de la dounya, visite l’oppresseur.  »

Dans une époque où l’oppression est la for présente, il nous est demandé d’agir afin de changer la situation. Cependant, si nous ne faisons pas suffisamment cela, la moindre des choses à faire c’est de ne pas les soutenir, même par une approbation dans nos cœurs, de toute personne qui est engagé dans des actions oppressives.

De nombreux d’entre nous, parfois inconsciemment soutiennent ou approuve des politiciens, partis politiques, savants, activistes, institutions organisations, etc. Malgré qu’ils sont directement ou permettent indirectement des actes d’oppressions. Ce verset nous sert comme un rappel claire a être vigilant et à ne pas permettre la corruption de nos cœurs par de l’affection, l’approbation ou le soutien des oppresseurs.

 

Partager: