le mélange de la matière et la spiritualité en Islam

1913
0
Partager:

Certaines personnes disent que le mode de vie islamique est meilleur que le mode de vie occidental parce que selon elles, dans le mode de vie occidental, on ne regarde que l’argent et les autres choses du bas-monde, ignorant le côté spirituel de la vie. L’Islam, disent-ils, permet les affaires du bas-monde et laisse la personne y œuvrer, mais en même temps offre aussi un moyen de satisfaire le côté spirituel de la vie.

Mais, à notre avis, cette opinion est incorrecte parce qu’elle part d’une mauvaise compréhension des termes « matière » et « spiritualité ». C’est une opinion sur la « matière » et la « spiritualité » fondée sur la vision occidentale de la vie, où la vie doit être séparée de la religion, une vision de la vie qui est fausse et donc incorrecte. Ce point de vue est également incorrect parce qu’il est fondé sur une incompréhension de l’adoration selon l’Islam. Afin d’expliquer tout cela, nous pourrions avoir besoin de clarifier la signification des termes utilisés.

Quand on parle du mélange de la matière et de la spiritualité, la « matière » est censée être mondaine. Donc, si les choses dont on a besoin pour satisfaire les besoins organiques et instinctifs se manifestant par les besoins comme celui de rapports sexuels avec le sexe opposé, l’amour, l’intimité et la sécurité etc, alors, les actions menées à cette fin relèvent également du titre « matière ». La « spiritualité » devient alors tout ce qui ne concerne pas le monde, c’est-à-dire la religion et le culte. Dans le monde occidental, où les gens vivent selon le principe de séparation de l’Église et de l’État qui consiste en la séparation de la religion de la vie, il n’y a pas de place pour des actes qui se rapportent à la spiritualité. Les gens sont programmés depuis l’enfance pour ne penser qu’en termes de profit et d’avantage global, surtout en termes d’argent. Les gens qui disent que l’islam est une meilleure façon de vivre que celui occidental parce qu’en islam la matière se mêle à la spiritualité, affirment que l’islam apprend aussi à penser en termes de profit et l’avantage du bas-monde, mais pas exclusivement, parce que l’Islam invite l’Homme à prendre parfois aussi du temps pour la spiritualité, ou prendre parfois du temps pour le culte sous forme de prière ou de jeune.

Cependant, la matière est en fait tous les faits de cette vie, ainsi que tous les actes parce ces derniers sont réalisés par la matière (par exemple par l’Homme ou l’animal) et parce qu’ils utilisent la matière (marteau, couteau, pierres etc.). Quand on étudie les faits de cette vie, on peut seulement en conclure qu’ils sont tous créés par un créateur, Allah (Swt), qui Lui n’est pas de la matière: Il (swt) est le Créateur de la matière et donc la surpasse. Ceci est le côté spirituel de la matière : la matière créée par Allah (swt).

Lorsque quelqu’un se réalise qu’il a été créé, cela lui apporte un certain sentiment, à savoir un besoin de l’adoration. Ce sentiment est la spiritualité. Quand quelqu’un réalise qu’il a été créé, cela signifie qu’il reconnaît l’existence d’Allah (swt) et qu’il sent qu’il doit être reconnaissant envers Allah (SWT) pour lui avoir donné la vie. Et cette personne ressentira alors un désir d’adorer Allah (swt) pour demander à Allah (Swt) pourquoi Il (Swt) l’a créé et demander à Allah (Swt) ce qu’Il (swt) veut de sa création. D’une façon ou d’une autre, cette personne ressentira le désir d’établir sa vie selon les prescriptions d’Allah (swt). L’Islam est la religion d’Allah (swt) et organise toute la vie de l’homme.

Le fait est que la vie comporte des problèmes qui nécessitent une solution, et l’Islam est la solution à chacun de ces derniers. L’Islam est la bonne solution aux soucis car c’est celle qui vient du Créateur du Ciel et de la Terre. Par conséquent, l’Islam est exalté au-dessus des solutions que les idéologies des mains humaines – le capitalisme et le communisme – offrent aux gens. Allah (swt) dit de clarifier son mode de vie islamique:

“Dis: «Obéissez à Allah et au Messager.” (traduction de la signification  sourate Aali Imraan 3, verset 32)

Et:

“Non!… Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront demandé de juger de leurs disputes et qu’ils n’auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu’ils se soumettent complètement [à ta sentence] ” (traduction de la signification de sourate An Nisa 4, verset 65)

Ainsi, Allah (swt) fait comprendre à l’Homme qu’une vie selon l’islam signifie que la loi d’Allah (swt) doit être suivie et que le musulman se pose la question avant chaque acte sur la prescription « est-ce que cela est halal (permis) selon Allah ou  haram (interdit) selon Allah (swt)? » pour s’assurer qu’il suive le halal et reste loin du haram.

Cela est la vraie adoration (‘ibaada) en Islam. Avant d’accomplir n’importe quel  acte, le musulman pense d’abord à celui qui est hors la matière : Allah (Swt). Ainsi, il accomplit ce à quoi sa spiritualité le pousse. Il sait qu’Allah (Swt) existe, et donc considère d’abord Allah (Swt) pour apprendre ce qu’Il veut qu’il soit accompli dans une situation donnée. Et puis, le musulman agit comme Allah (Swt) lui a permis parce qu’Allah (Swt) lui a accordé cela. L’adoration en Islam est donc beaucoup plus que la salat et le siyam, l’adoration en Islam est de suivre la loi d’Allah (swt) dans toutes les situations et dans toutes les affaires.

Il s’agit d’une vraie combinaison de matière et de spiritualité. Dans chaque acte, celui qui agit pense d’abord à Celui qui est hors la matière, et laisse toujours son action mené par le sentiment qui résulte de sa réalisation qu’il fut créé, ou la spiritualité. Il accomplit donc le halal et reste loin du haram.

L’adoration en l’Islam est comme mentionné ci-dessus, le mélange de la matière et de la spiritualité. Cela signifie, suivre la loi du Créateur. Non pas quand cela arrange l’adorateur, mais toujours et partout: c’est la véritable soumission (l’islam). Et la matière et la spiritualité ne sont pas deux choses distinctes que l’on peut voir distinctes les unes des autres dans lesquelles on peut faire et laisser ce qu’on veut en matière d’adoration d’Allah (swt) dans le spirituel. La matière doit continuer dans la vie selon la loi de Celui qui a créé la matière, et la matière doit toujours être mélangée à la spiritualité, c’est naturel. Omettre d’Allah (swt), le Créateur, le droit de prescrire la loi ou d’ignorer cette loi, n’est pas naturel.

Partager: