Pegida et l’islam en Europe

2277
0
Partager:

L’organisation anti-islamique Pegida Hollande qui voulait faire rôtir de la viande de porc devant la mosquée Laleli à Rotterdam-Sud la semaine dernière a été refoulée de manière décente par une grande foule de contre-manifestants. La vingtaine de partisans de Pegida ont fui la queue entre les jambes. Pour beaucoup, cela ressemblait à une sorte de victoire contre les haïsseurs de l’Islam, peut-être que c’est également le cas. Mais si nous, en tant que communauté musulmane, nous nous reposons triomphalement en pensant que l’affaire est terminée, nous aurons tort. C’est maintenant, plus que jamais, le temps de retrousser les manches pour les temps à venir. Nous ne parlons pas tellement d’un mouvement Pegida, mais d’une menace anti-islam de plus en plus poignante qui semble avoir toute l’Europe sous son emprise.

En Autriche, sept mosquées ont été fermées ces derniers jours et une soixantaine d’imams sont menacés d’expulsion. Le chancelier Kurz a justifié ces mesures draconiennes par de vagues concepts politiques fourre-tout destinés à semer la peur et à faire taire le peuple. Il a dit lors d’une conférence de presse; « Les sociétés parallèles, l’islam politique et la radicalisation n’ont pas de place dans notre pays. » Ce n’est, bien sûr, rien de plus qu’une tentative sournoise d’opposer avec sévérité des normes, des valeurs, des jugements et des opinions islamiques ne plaisant guère. D’une part ils vendent la démocratie et la liberté et d’autre part, ils veulent que tout le monde pense et agisse selon le cadre que les libéraux laïques ont tracé pour eux.

En France, le président Macron a annoncé qu’il était en train de réformer l’islam en posant les jalons pour l’islam de France. Il veut pousser encore plus loin les idées laïques et ajuster l’Islam en conséquence. Il a dit « Nous travaillons à structurer l’islam en France  et aussi à la manière de l’expliquer, ce qui est extrêmement important ». Dans ce cas-ci, ceci a rencontré une acceptation auprès de 300 personnalités françaises proéminents dont l’ancien président Nicolas Sarkozy, l’ancien Premier ministre Manuel Valls et Bertrand Delanoë (ancien maire de Paris), des  artistes comme le chanteur Charles Aznavour et l’acteur Gérard Depardieu et d’autres personnes influentes pour écrire un manifeste pour «mettre à jour» le Coran, et pour supprimer les passages «antisémites» et «anti-chrétiens» du Coran.

Une interdiction du niqab a récemment été introduite au Danemark. Une musulmane qui porte des vêtements couvrant le visage, selon eux, commet un acte criminel et doit payer une amende de 135 euros qui peut aller jusqu’à 1350 euros si elle est arrêtée pour la 4ème fois. Mais bien sûr, exceptés sont les vêtements couvrant le visage comme une écharpe et un masque lors de carnaval. Avec cela, le Danemark suit les traces de la France, de la Belgique, de l’Autriche et bientôt, peut-être des Pays-Bas. Le Danemark a également mis en œuvre une nouvelle politique visant à enseigner aux enfants des quartiers défavorisés comptant un grand nombre de migrants, la démocratie, l’égalité et les traditions chrétiennes comme Noël. Les enfants de certains quartiers sont obligés dès l’âge d’un an d’obtenir un endoctrinement laïc chaque semaine pendant 25 heures sur la démocratie et la liberté.

En Allemagne, on veut interdire le port du foulard pour les filles de moins de 14 ans dans les écoles de la province de Nordrhein-Westphalie. Il y avait déjà une interdiction de porter un foulard pour les fonctionnaires et les employés en général et depuis 2017, cela s’applique également aux enseignantes musulmans. Désormais, ils vont même plus loin et veulent interdire aux jeunes étudiants musulmans de porter le hijab à l’école. Ici aussi, les normes et les valeurs laïques sont imposées et les musulmans sont priés d’abandonner une partie de leur identité islamique.

Tout ce qui précède n’est que de nouveaux ajouts à une longue liste de mesures répressives qui se concentrent très spécifiquement sur l’islam et les musulmans en Europe. Les Pays-Bas n’en sont pas non plus exemptés.

Le sentiment anti-islam en Europe se développe rapidement et sert de justification pour prendre encore plus de mesures qui stigmatisent et discriminent les communautés musulmanes dans l’espoir que les musulmans s’assimilent en compromettant leur religion ou même en quittant l’islam.

Mais entre tous ces développements négatifs, il y a aussi un développement très positif. La politique répressive a échoué et a eu un effet inverse sur les musulmans. Les musulmans, selon une nouvelle étude du Bureau de Planification Sociale et Culturelle (SCP) aux Pays-Bas, deviennent de plus en plus religieux en particulier la jeune génération. Celle-ci vit selon l’Islam avec encore plus de conviction et d’enthousiasme et le transmettra aux générations suivantes. L’Islam est et reste sans discussion, la chose la plus importante dans leur vie, tant au niveau de la pensée que dans leurs actions.

Le défi pour la communauté musulmane est de le garder, de le développer davantage, de travailler consciemment et activement pour s’unir, d’exposer les mesures répressives et de répandre l’Islam.

 


Communiqué de presse – Hizb ut Tahrir Pays-Bas – Okay Pala répresentent média de HT aux Pays-Bas

Partager: