Réflexion sur l’abbatage rituel sans étourdissement

505
0
Partager:

Récemment, le débat concernant l’interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement a à nouveau eu lieu. Dans un précédent communiqué de presse concernant la situation en Belgique, nous avons déclaré ce qui suit:

La discussion sur l’abattage sans étourdissement dure depuis un certain temps en Belgique, ainsi que dans d’autres pays européens. L’argument le plus important qui est couramment utilisé pour interdire l’abattage rituel (sans étourdissement) est le bien-être animal. Mais est-ce bien vrai?

Il y a des partisans et des opposants à l’abattage rituel sans étourdissement qui s’appuient tous deux sur des études scientifiques consolidant leurs opinions. Cependant, les deux opinions ne sont que des opinions relevant du domaine scientifique qui ne peuvent être étayées par des preuves décisives. Donc, continuer sur une telle base n’est rien de plus qu’une discussion « oui-non » sans issue.

En outre, l’interdiction d’un rituel religieux est fondamentalement différente du fait d’adopter un certain point de vue scientifique. L’interdiction d’un rituel religieux, qui aura de profonds effets sur une partie de la société, est une position politique qui utilise ou non la science. La question n’est pas de savoir qui a raison, mais de savoir qui peut mobiliser un grand soutien politique pour ses idées. Alors, qui peut rallier la plupart des gens en influençant leurs points de vue?

Ainsi, l’influence et la propagande concernant l’abattage sans étourdissement ne  sont pas apparues du jour au lendemain. Elle s’est développée petit à petit au fil des années. D’abord la discussion fut lancée en prétendant que l’abattage halal engendrerait des souffrances aux animaux. Par la suite, des restrictions ont été imposées, telles que l’interdiction des animaux abattus sans étourdissement dans des abattoirs temporaires. Ensuite, les règles d’abattage ont été resserrées et rendues plus difficiles. Enfin, une interdiction totale a été annoncée.

Il est remarquable que cette interdiction vienne d’un pays doté d’une bio-industrie industrialisée impitoyable, dont le seul but est de fournir à la société de consommation capitaliste le plus grand nombre possible de produits d’origine animale et où le bien-être animal n’est  pas pris en considération.

Quand on juge tout cela dans le contexte sociopolitique actuel belge, où règne la rhétorique et les sentiments islamophobes et où des slogans tels que; « Arrêtez l’islamisation de la Belgique » ou « nous devons créer un islam belge » ou « nos normes et valeurs occidentales sont en danger » se sont profondément ancrés dans la société, nous pouvons donc conclure que la motivation réelle et le mobile interdisant l’abattage sans étourdissement sont l’interdiction d’un rituel islamique: l’abattage halal.

Il est important que les musulmans de Belgique et des autres pays européens soient conscients de cette réalité politique, qui vise à resserrer encore plus les contraintes sur la communauté musulmane, dans l’espoir d’éliminer à long terme, chaque expression de l’islam dans la société.

Il est essentiel que nous ne perdions pas de vue cet objectif et que nous ne finissions pas dans des discussions triviales qui nous affaiblissent et entravent notre unité. En tant que communauté musulmane, nous ne pouvons rester silencieux. Nous devons nous opposer à toutes les formes d’oppression de toutes les manières légales possibles et nous devons défendre nos normes et nos valeurs, nos rituels et nos coutumes.

Communiqué de Hizb ut Tahrir Pays-Bas suite à la fête de l’aid al-adha

Partager:

Leave a reply